Antony Perrino rétrospective

Rétrospective sur l’année 2020 pour le Groupe d’Antony Perrino

Antony Perrino dirige le groupe de promotion immobilière, familial depuis trois générations, depuis 2004.

Le groupe, phare dans son domaine, est à l’origine de plusieurs projets majeurs en Corse du sud : le centre d’affaires Agora dont la réalisation est en cours ou encore l’empire Cowork.

L’année 2020 a été marquée par le covid-19 qui a obligé le secteur du bâtiment à s’adapter ainsi que l’élection d’Antony Perrino à la tête de la Fédération du BTP Pumonte.

L’adaptation du secteur BTP face au covid-19

À l’image de l’immense majorité des entreprises françaises, la crise du coronavirus a eu un impact sur l’organisation du secteur et la réalisation des chantiers.

Un protocole sanitaire strict a été défini par l’OPPBTP et l’Etat dont les règles sont édictées dans un guide dédié à la sécurité des professionnels en activité.

Outre le respect des règles de distanciation sociale ainsi que le port du masque, a également été décidée la limitation des personnes à l’entrée des chantiers : les stagiaires, étudiants en alternance ou en apprentissage ne sont ainsi plus autorisés à se rendre sur site.

Une précaution de la même envergure a aussi été mise en place pour les personnes dont la santé est fragile, en raison de problèmes respiratoire ou cardiaques notamment.

Une personne dédiée à la santé des professionnels, « un référent covid », sera affectée à chaque chantier afin de vérifier leur état de santé et de prévenir l’apparition d’éventuels symptômes.

Antony Perrino précise également que la question des transports en commun a été abordée : le transport individuel doit être privilégié et lorsque cela n’est pas envisageable, une distance de sécurité ainsi qu’une désinfection totale du véhicule doivent être opérées.

Au-delà des mesures prises spécifiquement pour lutter contre le covid-19, les risques considérés comme plus « traditionnels » doivent bien entendu être pris en compte : surcharge, postures, électricité, hauteur notamment.

La gestion du covid-19 au sein du secteur du BTP est une des missions auxquelles va devoir faire face Antony Perrino, désormais président de la Fédération du BTP de Corse du Sud.

Antony Perrino, un président confronté à de multiples enjeux

Antony Perrino a été élu à la tête de la Fédération du BTP Pumonte et succède ainsi à son père François Perrino, qui avait réalisé six mandats sur dix-huit années. À ceux qui diraient à Antony Perrino qu’il est l’héritier logique de ce poste, ce dernier rétorque que sa famille a toujours été impliquée dans la Fédération et qu’il est donc légitime à ce poste.

Les autres membres de la Fédération, à l’image du secrétaire général José Santoni, vante d’ailleurs les qualités et les mérites d’Antony Perrino et le définit comme une personne fédératrice.

En tant que Président de la Fédération du BTP, Antony Perrino souhaite revaloriser l’image de la  profession en rappelant que le métier de promoteur ne consiste pas à aligner des kilomètres de constructions en bétonnant mais également à préserver le paysage et l’environnement naturel tout en accompagnant le développement économique et social du territoire insulaire.

Antony Perrino a affirmé qu’il souhaitait, au cours de son mandat, faire du dialogue une priorité dans le but d’atteindre un équilibre et de réintégrer les entrepreneurs à la conception et à la chaîne de décisions.

Par ailleurs, Antony Perrino souhaite développer la formation et susciter des vocations au niveau local afin de recruter des insulaires dans le secteur de la main d’oeuvre.

Un projet de fédération au niveau régional est également envisagé par le nouveau Président. Une présidence tournante entre le nord et le sud à renouveler tous les trois ans permettrait d’avoir davantage de compétences pour la formation.