Antony Perrino protocole

Quel protocole pour le secteur du BTP ? Antony Perrino énonce les nouvelles règles

La crise sanitaire a mis à mal un grand nombre de secteurs, obligés d’arrêter leurs activités ou de trouver de nouvelles manières de travailler afin de permettre la poursuite de leurs tâches.

Parmi eux, le secteur du bâtiment, fortement impacté pendant le premier confinement souligne Antony Perrino.

Désormais président de la Fédération du BTP de Pumonte, le chef d’entreprise revient sur le nouveau protocole sanitaire qui a été défini afin d’assurer la continuité des chantiers.

Antony Perrino salue la poursuite des activités

Dans le but de permettre aux entreprises du BTP de pouvoir poursuivre leurs activités et permettre une continuité sur les chantiers, l’OPPBTP et l’Etat ont édicté de nouvelles règles sanitaires à respecter afin de garantir la sécurité et la santé des professionnels du secteur.

Plutôt que d’ordonner l’arrêt des travaux en cours, le nouveau protocole défini est axé sur la prévention du risque.

Dans cette perspective, est par exemple limité le nombre de personnes sur un même chantier afin de réduire au maximum les risques de contamination.

Par ailleurs, Antony Perrino souligne que les personnes présentes sur un même lieu de travail doivent opérer un strict respect des gestes barrières : port du masque, gel à disposition, distanciation physique. Les règles sanitaires doivent être appliquées en amont de l’arrivée sur les chantiers puisque dans les transports également, le nombre d’ouvriers est limité.

Antony Perrino rappelle également que désormais toutes les personnes ne sont plus admises sur le chantier : les alternants, stagiaires ainsi que les professionnels avec des complications respiratoires ou cardiaques ne peuvent se déplacer sur les chantiers.

Afin de permettre le strict respect de ces règles, un « référent covid-19 » sera positionné sur chaque chantier afin de veiller à la connaissance et l’application stricte du protocole.

Antony Perrino indique par exemple que ce référent devra s’assurer de la bonne santé des personnes entrantes sur un chantier et leur poser des questions sur leur forme physique afin de détecter tout symptôme d’infection.

En tant que promoteur immobilier, Antony Perrino salue l’ensemble des règles permettant la poursuite des chantiers. Selon lui, ce nouveau protocole devrait également permettre de reconsidérer la responsabilité des professionnels travaillant sur les chantiers pour qui la prévention du risque doit être une priorité.

Par ailleurs, les risques considérés comme plus traditionnels à l’image de la hauteur, des mauvaises postures ou encore de l’électricité ne doivent pas être négligés.

Au-delà de l’inspection du protocole sanitaire, le nouveau rôle d’Antony Perrino en tant que Président de la Fédération du BTP implique des missions multiples.

Faire gagner le secteur en attractivité : le défi d’Antony Perrino

Antony Perrino a été élu à la tête de la Fédération du BTP de Corse du Sud et succède ainsi à son père.

L’entrepreneur possède toutes les qualités pour mener à bien sa mission. Ayant repris la tête du Groupe Perrino, groupe familial depuis trois générations, en 2004, l’entrepreneur a insufflé une nouvelle vision au sein du groupe, basée sur l’innovation et l’attractivité.

Antony Perrino a ainsi permis la réalisation de projets phares, à l’image de l’empire Cowork ainsi que du centre d’affaires Agora, à venir.

À la tête de la Fédération, l’entrepreneur souhaite attirer davantage de jeunes au sein de la profession en renforçant la formation, en reconsidérant les grilles salariales et en valorisant la possibilité d’évoluer au sein de la profession.

Antony Perrino a également évoqué la création d’une fédération régionale, qui devra être étudiée.

Pour le promoteur immobilier, la profession doit se concentrer sur les besoins en logements des territoires et des populations afin de faire de la Corse un lieu attractif et dynamique.