Antony Perrino face à de nouveaux enjeux

Élu à la tête de la Fédération du BTP de la Corse du Sud (Pumonte) la semaine dernière, Antony Perrino, président du Groupe Perrino, succède à son père, François Perrino.

L’entrepreneur devra faire face à plusieurs enjeux, dans un contexte difficile pour le bâtiment et la construction, marqué par la crise du covid-19.

Lors de l’Assemblée Générale de la Fédération qui l’a élu, Antony Perrino a abordé les points majeurs de son mandat qui durera trois ans.

Antony Perrino, conscient de la difficulté du secteur

Antony Perrino peut être défini comme un homme de terrain. Il dirige depuis 2004 le groupe Perrino, acteur majeur de la promotion immobilière en Corse du Sud.

Le groupe Perrino est à l’origine de plusieurs réalisations phares sur le territoire insulaire à l’image du centre d’affaires Agora qui devrait sortir de terre dans les prochaines années ainsi que l’empire Cowork, le premier espace de coworking de Corse, inauguré en 2017.

Le groupe Perrino promeut une vision moderne et novatrice des constructions, destinées à renforcer le dynamisme, la croissance et l’attractivité de l’Île de Beauté.

Désormais à la tête de la Fédération du BTP Pumonte, le nouveau président a présenté les enjeux majeurs qui allaient probablement marquer son mandat.

En premier lieu, l’incertitude des conséquences provoquées par la crise du Covid-19 a été abordé. Antony Perrino a rappelé le contexte difficile dans lequel il prenait ses fonctions : au-delà de la crise sanitaire, le président a rappelé que les micro régions étaient marquées par une instabilité urbanistique ainsi qu’une diminution de la commande publique. Le BTP représente un secteur majeur de l’emploi puisqu’il a contribué à la création de 11 000 emplois directs et 4000 indirects. Dans ce contexte particulier, il est donc primordial que le secteur fasse entendre sa voix, ses revendications et ses valeurs selon Antony Perrino.
Par ailleurs, ce mandat est l’occasion pour le promoteur immobilier de continuer à promouvoir sa vision de son métier. Selon lui, doit aujourd’hui exister au sein de la profession une forte responsabilité de la part des professionnels de l’immobilier afin de renforcer l’attractivité  de la Corse. Le territoire insulaire doit être vu comme un lieu favorable au développement d’activités professionnelles.

Il est ainsi indispensable de nouer un dialogue et une communication enthousiastes à l’égard des jeunes générations.

Pour cela, Antony Perrino a abordé plusieurs pistes.

Antony Perrino, engagé en faveur de la jeunesse

Afin d’inciter les jeunes talents à développer leur projet professionnel sur le territoire insulaire, Antony Perrino considère que le secteur du bâtiment doit devenir davantage attractif.

L’entrepreneur a ainsi évoqué dans son discours le besoin de formation des jeunes qui représentent une main d’oeuvre importante dans un contexte où la bâtiment manque de ressources.

Par ailleurs, doit être valorisée l’ascension sociale qui existe dans le secteur de la construction : un apprenti peut rapidement gravir les échelons en évoluant sur le terrain et en apprenant le métier sur le tas.

De plus, afin de rendre le métier plus attractif, les salaires doivent être revus à la hausse tandis qu’une extension de la fédération, au niveau régional par exemple, pourrait être envisagée.

Succédant à son père, qui était à la tête de la fédération depuis dix-huit ans, Antony Perrino devra donc faire face à de nombreux défis.

José Santoni, le secrétaire général de la Fédération, considère que le chef d’entreprise possède toutes les qualités pour réussir et est très fédérateur.

La crédibilité et la légitimité d’Antony Perrino ont été démontrées à maintes reprises, par son métier mais également son engagement en faveur du territoire insulaire.

Ce dernier considère que des constructions durables, pérennes et porteuses de sens pour l’attractivité du territoire valent mieux que l’alignement de kilomètres de béton.

Le respect de l’environnement est une des considérations du groupe Perrino.

Écoutez l’intervention d’Antony Perrino.

Antony perrino opportunités

Antony Perrino : « La Corse est un territoire où l’on peut réussir »

Revenu en Corse en 2004, Antony Perrino dirige l’entreprise familiale, le « Groupe Perrino », fondée par son grand-père Antoine Perrino au sortir de la guerre.

La vision de la promotion immobilière portée par Antony Perrino est celle de la responsabilité : pour le chef d’entreprise, il est aujourd’hui indispensable que les promoteurs participent pleinement au développement et à l’attractivité de l’île de façon intelligente.

Antony Perrino donne sa vision de l’entrepreneuriat et de la promotion immobilière.

Antony Perrino défend les ressources de la Corse

Antony Perrino a développé de nombreux projets en Corse : en quelques années il a réalisé plus de 1200 logements en mettant en oeuvre une vision plus industrielle des projets. Les réalisations sont imaginées avec davantage de volume et en plus grande quantité.
L’ensemble des réalisations d’Antony Perrino ont conduit le groupe Perrino à devenir le principal opérateur de l’île.

Le groupe de promotion immobilière a développé des projets phares pour le territoire insulaire : le premier espace de coworking de Corse, l’empire Cowork, a été réalisé par le groupe. Par ailleurs, devrait être inauguré en 2022 le centre d’affaires Agora. Cet espace de travail, novateur, entend devenir un véritable lieu de vie pour les professionnels grâce à des aménagements et des services dédiés au bien-être : couloir de nage, salle de sport, crèche et mise à disposition de vélos électriques pour encourager les déplacements écologiques.

L’enjeu associé à ces constructions est de montrer que la Corse est un territoire sur lequel peuvent être créés du sens, des emplois et de la valeur. Il est indispensable d’établir une confiance économique pour le territoire insulaire et de mettre en valeur l’idée selon laquelle la Corse est un territoire sur lequel on peut réussir.

Pour Antony Perrino, les jeunes doivent avoir envie de s’installer sur le territoire afin d’y développer leurs activités professionnelles.

Pour cela, les atouts de l’île en termes de ressources naturelles, culturelles et humaines doivent être valorisés.

Par ailleurs, les parcours d’entrepreneurs ayant réussi en Corse doivent faire figure d’exemples afin de changer auprès de la jeune génération la perception du marché de l’emploi insulaire.

Les jeunes talents doivent pouvoir bénéficier d’un environnement économique qualitatif et dynamique afin de se projeter dans la perspective de leur vie professionnelle.

Pour preuve, le groupe Perrino, est devenu un acteur majeur de la promotion immobilière en Corse du Sud.

La vision du promoteur Antony Perrino

Antony Perrino : un entrepreneur libre et passionné

Le parcours d’Antony Perrino est celui d’un entrepreneur passionné. 

Le promoteur a suivi sa scolarité au collège Fesch à Ajaccio avant de faire ses études à Aix-en-Provence en économie, gestion de fortune et gestion de patrimoine.

Après avoir exercé à la banque San Paulo ainsi qu’à Montpellier, Antony Perrino revient en Corse en 2004. Il rejoint alors l’entreprise familiale et en reprend progressivement les rênes.
Le promoteur promeut l’innovation à plusieurs niveaux : à la fois dans les projets réalisés mais également dans les outils qui sont mobilisés.

À titre d’exemple, le groupe Perrino a recours à la signature électronique depuis 2012 afin de permettre la dématérialisation des démarches et de faciliter les procédures. Par ailleurs, le BIM (Building Information Modeling) est mobilisé afin de permettre une réalisation des constructions en trois dimensions.

Le groupe n’hésite pas à mobiliser des procédés innovants afin de répondre au mieux aux attentes de la population dans la réalisation des constructions. Pour le centre d’affaires Agora, par exemple, a été mené un recensement des expériences de vie les plus significatives afin de coller le plus parfaitement possible aux besoins et envies.

Sur l’aspect commercial, le groupe travaille avec des professionnels de l’immobilier, agents immobiliers et conseillers en patrimoine, grâce à une interface dédiée permettant le stockage des données du client et de ses documents afin de dématérialiser l’ensemble des démarches, de la signature du contrat jusqu’à la conclusion chez le notaire.

De plus, le management immobilier est rendu possible grâce un comité d’évaluation mis en place pour les agents immobiliers. Ce comité permet de consulter les partenaires afin de mieux évaluer les attentes du client et les offres proposées. 

Le travail mené fonctionne selon une logique d’ « open innovation » impliquant un travail collaboratif afin de connaître au mieux les partenaires et le marché.

En conclusion de ces recherches, le promoteur immobilier a relevé les besoins structurels des entreprises et des salariés pour leur développement.

Antony Perrino local

Antony Perrino adresse les besoins de l’entrepreneuriat local

Antony Perrino est à la tête du Groupe Perrino, entreprise majeure de promotion immobilière en Corse du Sud.

Le promoteur conçoit des réalisations innovantes, destinées à promouvoir l’attractivité du territoire et son dynamisme.

À travers le centre d’affaires Agora, Antony Perrino souhaite inciter les professionnels à développer leur activité sur l’Île de Beauté.

Antony Perrino promeut l’épanouissement des salariés au bureau

Le groupe Perrino est réputé pour son innovation et sa volonté de promouvoir le territoire local.

En ayant réalisé plus de mille deux cents programmes en Corse en une quinzaine d’années, Antony Perrino a fait du groupe familial un acteur phare de la promotion immobilière.

L’entrepreneur appelle toutefois à une responsabilité au sein de la profession : les promoteurs doivent imaginer des projets destinés à favoriser le territoire local et non pas enchaîner les constructions sur des kilomètres, sans but.

Dans cette perspective, Antony Perrino est investi dans la Fondation de l’Université de Corse qui promeut le dynamisme et la richesse entrepreneuriale du territoire.
Le Groupe est également à l’origine du futur centre d’affaires Agora, situé en plein coeur du quartier d’Aspretto, en pleine mutation.

Agora a été conçu non pas comme un simple bureau mais comme un véritable lieu de vie destiné au bien-être et à l’épanouissement des salariés.
Pour Antony Perrino, les promoteurs doivent concevoir des lieux incitant les professionnels à développer leur activité sur le territoire et les jeunes talents à y rester.

Le Groupe Perrino avait déjà conçu en 2017 l’empire Cowork, le premier espace de coworking de Corse, situé à Ajaccio.

Face au succès de cet espace et à la demande croissante pour de tels lieux de vie, Antony Perrino a souhaité aller plus loin en développant l’espace Agora.

L’ambition associée à ce projet est de favoriser le travail dans un lieu harmonieux et serein, idéal pour maximiser sa productivité, ainsi que de faciliter le quotidien des professionnels.

En plus des bureaux adaptés à la taille des entreprises, des espaces destinés au bien-être des salariés ont été conçus : restaurants, rooftop, commerces, crèche notamment. 

Par ailleurs, les espaces verts sont considérés comme partie intégrante du projet.

Les espaces se veulent également stimulants par leur modernité et leur esthétisme. Les bureaux ouverts façon openspace, le rooftop et le restaurant sont des lieux destinés à favoriser l’échange, les rencontres, le développement d’un réseau professionnel voire amical.

Sont également mises à disposition des professionnels des installations sportives (piscine, salle de fitness) idéales pour un temps de pause dans une journée chargée.

À travers ce projet, Antony Perrino souhaite attirer de nouvelles entreprises sur le territoire. Le promoteur est très attaché à la valorisation du territoire insulaire.

Des constructions destinées aux professionnels

Antony Perrino mobilisé pour soutenir l’activité locale

Contrairement à certains groupes de promotion immobilière qui travaillent selon un modèle vertical, Antony Perrino promeut une vision horizontale de la promotion immobilière. L’entrepreneur travaille ainsi de concert avec les acteurs locaux afin de soutenir l’activité locale et de favoriser la croissance et l’économie du territoire insulaire.

Le chef d’entreprise considère que le développement d’un discours enthousiaste et bienveillant, emprunt d’optimisme, à l’égard des jeunes générations est primordial. La richesse et l’attractivité du territoire local doivent être soulignées.
Dans cette perspective, Antony Perrino s’est également engagé afin de permettre l’accès à la propriété pour le plus grand nombre. Le promoteur a travaillé main dans la main avec des municipalités et bailleurs sociaux dans le cadre de la politique de la ville. Des constructions ont ainsi été réalisée dans ce sens.

Par ailleurs, la prise en compte de l’environnement et le développement des constructions dans le respect de la nature font également partie des considérations du groupe.
Antony Perrino promeut un équilibre et un compromis entre l’absence de constructions et la saturation du territoire.

L’objectif associé à l’ensemble des constructions est de promouvoir la Corse sous un nouveau jour : non pas seulement une station balnéaire mais bien un lieu de travail et de vie dynamique et riche en opportunités.

Dans la perspective de proposer des constructions adaptées aux besoins et aux envies de la population, Antony Perrino travaille avec des outils novateurs dans le domaine de l’immobilier. À titre d’exemple, le Groupe utilise le BIM (Building Innovation Modeling) dans la réalisation des constructions permettant de concevoir des maquettes en trois dimensions. Cet outil assure une maintenance et une traçabilité beaucoup plus précises. 

Par ailleurs, le projet Agora a été conçu grâce au répertoire des expériences de vie les plus significatives, notamment des CSP + ainsi que des chefs d’entreprise. À travers cette construction, Antony Perrino souhaite donner les moyens aux entrepreneurs de se développer. Le centre d’affaires Agora permet de répondre à une somme de contraintes liées à la vie professionnelle comme personnelle. Cette réalisation incarne un nouveau produit symbolique sur Ajaccio selon Antony Perrino.